Rehahn Artist Photography in Vietnam

Je suis inspiré par l’humanité sous toutes ses formes. La photographie est un prétexte pour me rapprocher des gens et écouter leurs histoires. C’est ainsi que j’ai commencé en tant que photographe, tout simplement en rencontrant des personnes et en prenant le temps de discuter avec elles.

— Réhahn

BIOGRAPHIE

Réhahn est né à Bayeux en Normandie. Voyageur passionné, il a visité plus de 35 pays avec son appareil photo avant de s’installer dans la ville côtière d’Hoi An. Le Vietnam et sa culture l’inspirent depuis sa première visite, lors d’une mission humanitaire avec l’ONG française Les Enfants du Vietnam. 

Décrit comme une personne qui « saisit l’âme de ses modèles » (Wanderlust Travel Magazine 2018), Réhahn incarne bien plus qu’un homme se tenant derrière un appareil photo.

Derrière chaque cliché se trouve une histoire. Chaque image est le point culminant d’une aventure. Les histoires de ses modèles ainsi que sa passion à découvrir leur culture, leur diversité et l’évolution de leurs traditions guident le travail de Réhahn.

Une bonne affinité (et photographie) doit commencer avec du respect. Je laisse toujours mon appareil photo de côté et consacre toute mon attention à la personne que je rencontre afin que la confiance puisse s’installer naturellement.

— Réhahn

L’unique combinaison des styles photographie d’art et documentaire de Réhahn donne naissance à des images qui non seulement informent mais surtout fascinent. C’est exactement la raison pour laquelle ses portraits du Vietnam, de Cuba et de l’Inde sont particulièrement célèbres. Ils amènent le spectateur dans un voyage permettant d’avoir un aperçu des interactions authentiques avec les populations. Il capture leurs sourires, leur sagesse et leurs vies quotidiennes.

Rehahn - Portrait - Vietnam
L'iconique portrait de Madame Xong

En 2011, il a rencontré la femme qui allait changer le cours de sa vie et de sa carrière: Bui Thi Xong.

La femme de 72 ans, capitaine d’une barque, a passé sa vie entière à naviguer sur la rivière de Hoi An. Lorsque Réhahn lui a demandé s’il pouvait la photographier, elle s’était mise à rire et à couvrir sa bouche. En a résulté le cliché « Hidden Smile » (Sourire Caché), qui est devenu l’une des photographies les plus importantes de la carrière de Réhahn. Celle-ci a été publiée dans le monde entier et est devenue l’une des images les plus emblématiques du Vietnam moderne.

Plus important encore selon le photographe, cette rencontre a abouti au commencement d’une amitié à vie avec Madame Xong et a inspiré le Projet Giving Back.

Pour moi, cette photographie est une représentation du Vietnam authentique. Elle mélange modestie et humour, âge et bonheur. Elle dévoile le véritable esprit de la femme qui est devenue ma muse : l’inoubliable Madame Xong.

— Réhahn
Emmanuel Macron and Nguyễn Phú Trọng
Emmanuel Macron et Nguyễn Phú Trọng admirant la photo de Madam Xong

En 2015, le Musée Maison de l’Asie à La Havane, Cuba, a choisi « Hidden Smile » pour sa collection permanente. Un an plus tard, le Musée de la femme à Hanoi l’a intégré dans sa collection à l’occasion de la Journée Internationale des Femmes.

Le Secrétaire du Parti vietnamien, Nguyen Phu Trong (actuel Président du Vietnam), a offert une édition de « Hidden Smile » au Président français, Emmanuel Macron. Ce moment mémorable a eu lieu en 2018 lors d’une cérémonie célébrant le 45ème anniversaire de l’amitié entre la France et le Vietnam. (voir le discours de la cérémonie)

« Hidden Smile » apparaît en couverture du premier livre de l’artiste, « Vietnam, Mosaïque de Contrastes, Volume I » en 2014. Sélectionné parmi une archive de 27 000 photographies du Vietnam, le livre est devenu un bestseller vendu dans 29 pays.

A la suite de ce succès, Réhahn a publié les Volumes II et III de « Vietnam, Mosaïque de Contrastes » en 2015 et 2020. Chacun de ces bestsellers présente les divers paysages, modes de vie et cultures du Vietnam.

En plus de cette série, il a sorti deux livres collectors. « The Collection, 10 Years of Photography » (2018) et « 100 Iconic Portraits » (2019) dévoilent son œuvre photographique de Cuba, de la Malaisie, d’Amérique Centrale et Latine, et du subcontinent indien en plus du Vietnam.

Rehahn biography - photography in vietnam
Kim Luan de l'ethnie Mnong

Le travail de Réhahn cherche essentiellement à représenter différentes cultures avec une certaine sensibilité. La photographie « Best Friends » (2014) est l’un des clichés les plus reconnus de son travail avec les groupes ethniques du Vietnam. La petite fille de six ans priant face à un éléphant symbolise le lien exceptionnel qui unie l’ethnie Mnong à ces animaux.

« Best Friends » a été publié dans plus de 25 pays, apparaissant en couverture de certains médias tels que Condé Nast Traveller, The Times et BBC, entre autres. En 2015, le dernier des trois exemplaires en Edition Originale Limitée de cette photographie (1×1,5m) a été vendu pour 17 000 USD à un collectionneur d’Amsterdam, en faisant « la photographie la plus chère jamais vendue au Vietnam  » (Forbes Vietnam).

En 2015, le cliché a également intégré la collection permanente du Musée Maison de l’Asie à La Havane.

Blue Eyes Vietnam Girl - Rehahn Photography
Le célèbre portrait d'An Phuoc

Réhahn a toujours été persuadé que la clé d’une photographie réussie était le respect. C’est sa rencontre avec une petite fille Cham aux yeux bleus qui a véritablement renforcé cette philosophie. Lorsqu’il a rencontré An Phuoc et sa famille dans le centre du Vietnam en 2014, il a tout de suite eu envie d’en faire un portrait. L’hésitation de la famille a incité le photographe à laisser son appareil photo de côté et à prendre le temps d’instaurer la confiance. La rencontre inattendue est devenue une histoire d’inspiration et d’amitié entre Réhahn et la famille Cham.

La clé d’un portrait réussi ne concerne pas forcément la technique, mais plutôt le fait d’avoir une connexion authentique et signifiante avec la personne.

— Réhahn

Publiée en couverture des magazines Globe-Trotters et Geo en France ainsi que dans la presse internationale, notamment National Geograhic, BBC, Business Insider et Independent UK, « An Phuoc » est devenu l’un des trois clichés les plus iconiques de l’artiste, aux côtés de « Hidden Smile » et « Best Friends ».

En 2016, « Echappées Belles », un programme télévisé de voyage, a suivi Réhahn lors d’un voyage photographique et a introduit son travail en France, son pays d’origine. Cet événement a marqué une étape importante de sa carrière. Depuis, son travail est devenu très recherché par les collectionneurs d’art français et internationaux.

precious heritage museum rehahn hoi an vietnam
Un petit aperçu du musée Precious Heritage

Le travail de Réhahn estompe souvent les lignes entre photographie d’art et photographie documentaire. Armé d’une curiosité incessante à propos du monde qui l’entoure, il recherche constamment à comprendre les histoires et les cultures.

Le Projet Precious Heritage a commencé comme une façon de rechercher des informations sur les 54 groupes ethniques du Vietnam. Il s’est transformé en un périple de presque dix ans, à la recherche du patrimoine culturel, de l’artisanat et des histoires de chaque tribu. Réhahn a atteint cet objectif en 2019.

Avant de venir au Vietnam, je ne pouvais imaginer un pays dans lequel tant de langues, traditions et différentes identités culturelles pouvaient cohabiter. Plus j’en apprends sur ces groupes ethniques, plus je me rends compte à quel point le patrimoine peut être éphémère. J’ai réalisé qu’il était important d’essayer de le préserver.

— Réhahn

En 2017, la Collection Precious Heritage, composée de portraits et de costumes traditionnels a trouvé sa place dans le Musée Precious Heritage de l’artiste. Il s’agit du seul musée privé au monde à présenter les informations, les photographies et les objets de tous les groupes ethniques du Vietnam. La collection du Musée Precious Heritage, situé dans la Vieille Ville d’Hoi An, classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, comprend plus de 100 photographies, 62 costumes traditionnels et s’étend sur cinq salles (500m²).

La plupart des costumes ont été offerts à Réhahn par les chefs de chaque village. L’accès au musée est entièrement gratuit au public. Une manière de célébrer et de partager ce cadeau.

Réhahn poursuit sa mission consistant à rechercher des informations sur les sous-groupes non-documentés afin de favoriser le savoir autour des diverses identités culturelles des populations du Vietnam.

Chez lui, il divise son temps entre son travail photographique et humanitaire, et sa passion pour la collection de livres anciens.

Rien ne me rend plus heureux que de tourner les pages d’un livre ancien. J’ai entre les mains toute l’intensité de l’histoire ainsi que l’effervescence du savoir que je m’apprête à acquérir.

— Réhahn

Les collections de photographie d’art de Réhahn sont exposées dans ses quatre galeries COULEURS BY RÉHAHN. Deux d’entre elles se situent à Hoi An et les deux autres à Saïgon ; l’une sur la rue historique de Dong Khoi et la seconde à l’hôtel InterContinental.

Vous devriez lire