You are currently viewing Ao Dai, la tenue traditionnelle du Vietnam
Tradition II

Ao Dai, la tenue traditionnelle du Vietnam

Drapée d’élégance et profondément ancrée dans l’histoire, la tenue traditionnelle vietnamienne, l’Ao Dai, incarne la richesse culturelle de la nation. De Hanoï à Hué, en passant par Hoi An et Saïgon, hommes, femmes et enfants portent l’Ao Dai dans une palette variée de couleurs et de styles.

La collection de photographies artistiques dédiée à l’Ao Dai du photographe français Réhahn célèbre cet emblème vestimentaire vietnamien, véritable pilier de l’identité nationale.

 

Dans cet article

Essayons de découvrir les intrications fascinantes de la tenue traditionnelle vietnamienne, en explorant ses racines historiques, ses adaptations contemporaines et son rôle indéfectible au sein de la société vietnamienne.

 

 

Tradition dress in Vietnam - Black and white photograph
© Tradition IV – 2020

Qu’est-ce que la tenue traditionnelle au Vietnam?

La tenue traditionnelle vietnamienne se compose généralement d’une longue tunique sur un pantalon en soie ou en coton. Avec ses hautes fentes sur les côtés et son pantalon ample, l’Ao Dai offre à la fois l’élégance et l’aisance de mouvement.

Le terme « Ao dai » se traduit littéralement par « longue chemise », mais cette traduction simpliste ne rend pas justice au symbolisme de ce vêtement traditionnel. Le col montant de la tunique représente la modestie, tandis que la tunique fendue sur les côtés symbolise la liberté.

La robe traditionnelle vietnamienne est toujours portée sur un pantalon ample, ce qui la rend moderne, pratique et intemporelle.

Les « Ao Dai » peuvent être confectionnés dans de nombreuses sortes de tissus, de la soie au brocart en passant par le coton biologique et les matières synthétiques. Le choix du tissu dépend de l’occasion et du budget de la personne.

Pour le Nouvel An lunaire, de nombreux vietnamiens choisissent le tissu le plus luxueux qu’ils peuvent s’offrir pour ces festivités. Par contre, pour les tenues quotidiennes, on choisira du coton ou une matière plus résistante. Les Ao Dai destinés aux occasions spéciales sont souvent ornés de perles ou brodés de grues, de dragons et d’autres motifs significatifs.

L’importance des couleurs dans la culture vietnamienne

Dans la culture vietnamienne, les couleurs sont de puissants vecteurs de sens et de symbolisme. Alors que les étudiants optent souvent pour de simples Ao Dai blancs ou bleus au quotidien, les occasions spéciales telles que le nouvel an lunaire Tet et les mariages sont caractérisées par un kaléidoscope de teintes éclatantes et d’éléments décoratifs.

A lady in red Ao Dai in Vietnam
© Red Tradition – 2022

Le rouge symbolise la chance et la prospérité, ce qui en fait une couleur populaire pour les festivités. Le blanc est synonyme de pureté et d’innocence, comme en témoignent les uniformes des étudiants, tandis que le jaune, autrefois réservé à la royauté, symbolise aujourd’hui le pouvoir et le bonheur. Même le noir, traditionnellement associé au deuil, a évolué pour inclure des variations modernes adaptées aux événements formels.

Quelles sont les origines historiques de la robe traditionnelle vietnamienne?

De nombreuses personnes comparent le style de l’Ao Dai au célèbre vêtement traditionnel chinois, le cheongsam. Pourtant, le cheongsam n’est devenu populaire parmi les mondains de Shanghai que dans les années 1920 et 1930. En revanche, les vietnamiens portent l’Ao Dai depuis le règne de la dynastie Nguyen, qui remonte à 1744.

À cette époque, le seigneur Nguyen Phuc Khoat, également connu sous le nom de Seigneur Vu Vuong, a ordonné la création d’un nouveau style de vêtements. Il s’agissait d’un pantalon porté sous une longue robe, tant pour les hommes que pour les femmes.

A lady from the Cham in traditional clothing

L’ethnie Cham, qui occupait le royaume conquis du Champa au centre du Vietnam, a inspiré ce style. Ces nouveaux vêtements étaient un moyen de montrer du respect aux Cham et de gagner leur soutien.

À la fin du XIXe siècle, à l’époque de l’occupation française, le costume traditionnel vietnamien a subi une nouvelle transformation, mêlant les influences orientales et occidentales. L’Ao Dai original était plus long et fait d’un tissu fluide qui pendait le long du corps. Les tailleurs français ont resserré la forme du corsage et profilé l’encolure, de sorte que la tunique épouse le corps. Le pantalon ample est toutefois resté un élément essentiel du vêtement.

A lady in white ao dai with a yellow wall in Hoi An, Vietnam
© Tradition – 2017

L’évolution de l’Ao Dai

Si la version féminine de la robe traditionnelle du Vietnam a évolué au fil des années, avec des touches ornementales et des silhouettes changeantes, la version masculine est restée relativement inchangée.

Dans les années 1970, à la suite de la réunification du nord et du sud du Vietnam, l’Ao dai a gagné en popularité en tant que symbole de la résistance et de l’identité du pays.

Le costume traditionnel du Vietnam a également gagné en popularité dans le monde entier, en raison de la vaste diaspora qui s’est enracinée après le conflit.

La fin des années 1980 et le début des années 1990 ont vu l’émergence de concours de beauté au sein des communautés vietnamiennes, où l’Ao Dai est devenu un élément central de l’expression culturelle. Il met en évidence l’importance historique de la robe traditionnelle dans la préservation de l’identité vietnamienne.

Les vietnamiens restent attachés à leur héritage culturel, quel que soit l’endroit où ils vivent. De la mère à la fille, du grand-père au petit-fils, l’Ao Dai incarne la résistance et la force des femmes vietnamiennes et perpétue les histoires et les souvenirs des générations passées.

A black and white photograph of a lady wearing traditional ao dai in Vietnam
© Ao Dai – 2015

Les vietnamiens portent-ils toujours leurs vêtements traditionnels?

De nos jours, les vêtements traditionnels vietnamiens continuent de franchir les frontières et les générations, symbolisant la continuité et le changement.

Dans les mégapoles vietnamiennes comme Hanoi et Ho Chi Minh, les Ao Dai sont visibles, bien que moins omniprésents que dans les villes plus petites. Ils sont souvent portés par des femmes occupant des postes dans le tourisme et par les étudiantes.

À Hoi An, les étudiants portent presque tous les jours la tenue traditionnelle du Vietnam.

« Chaque matin, des vagues de femmes vêtues de blanc envahissent les rues, se déplaçant gracieusement sur leurs bicyclettes pour se rendre à leurs cours ou se rassemblant autour de petits tabourets, penchées au-dessus de bols de phô pour le petit-déjeuner. Avec habileté, elles ajustent les longs pans de leurs tuniques pour éviter qu’ils ne traînent dans la saleté. »

Lorsque les touristes visitent la ville, ils peuvent avoir l’impression que l’Ao Dai a toujours fait partie de la culture vietnamienne et qu’il en sera toujours ainsi. Pourtant, les vêtements traditionnels vietnamiens sont de moins en moins portés à mesure que le pays se développe. Il est donc d’autant plus important de continuer à apprendre et à valoriser la beauté et les origines de l’Ao Dai vietnamien.

2 studends wearing white ao dai and having breakfast in Hoi An old town
© Camaraderie in Hoi An – 2017

Le Vietnam possède-t-il d’autres tenues traditionnelles?

Réhahn a voyagé dans les endroits les plus reculés du Vietnam pour découvrir tous les vêtements traditionnels des groupes ethniques du pays.

Les visiteurs du musée « Precious Heritage » de Hoi An peuvent admirer les vêtements éclatants des 54 groupes ethniques du pays, notamment l’Ao Dai des Kinh, habituellement connus sous le nom de Vietnamiens.

Les vêtements traditionnels des autres groupes ethniques varient considérablement. Certaines tribus, comme les Hmong ou les Dao, portent régulièrement leurs magnifiques textiles teints et brodés. D’autres groupes ethniques ont complètement abandonné leurs vêtements traditionnels au profit des vêtements bon marché fabriqués en Chine ou de t-shirts occidentaux.

Ethnic art museum in Vietnam

La robe traditionnelle du Vietnam dans l’art

La collection Ao Dai de Réhahn rend hommage à la tenue traditionnelle vietnamienne, et capture l’essence de la tradition fusionnée avec la modernité. Chaque portrait commémore la beauté et la grâce de l’Ao Dai, transcendant l’individualité pour mettre en valeur l’élégance intemporelle de la culture vietnamienne.

À travers l’objectif de l’artiste, les vêtements traditionnels du Vietnam deviennent un symbole de résilience, de force et d’héritage culturel. Ces portraits artistiques offrent un aperçu de l’âme du Vietnam, où coexistent la tradition et la modernité.

Les yeux des femmes photographiées dans ces portraits artistiques sont souvent cachés derrière leurs chapeaux, alors qu’elles vaquent à leurs occupations quotidiennes. Les portraits s’attachent moins à la beauté individuelle de la femme qu’aux détails. Les lignes de leurs Ao Dai sont fluides et contrastent avec la forme géométrique de leurs chapeaux « Non La ».

Ao Dai Fine Art Photography - Decoration

De ses origines modestes à ses interprétations modernes, la robe nationale du Vietnam continue de captiver les cœurs et les esprits, constituant un symbole de fierté culturelle et d’identité nationale.

Pour comprendre les différences entre les groupes ethniques, les traditions culturelles et les vêtements traditionnels au Vietnam, visitez le musée Precious Heritage à Hoi An, au Vietnam. Ce musée est gratuit au public.

A lady with blue fan wearing black and blue ao dai in Vietnam
© Imperial - 2022
A lady with red fan wearing black and red ao dai in Vietnam
© Carmine - 2022
A lady with yellow fan wearing black and yellow ao dai in Vietnam
© Royal - 2022