You are currently viewing La période jaune dans la photographie

La période jaune dans la photographie


Chaque artiste possède une palette de couleurs constituant le pilier de son inspiration. Des bleus apaisants de Monet au rouge intense de Matisse, la balance des couleurs, des contrastes, des textures et des styles attire le spectateur et crée une réponse émotionnelle chez lui.

En tant qu’artiste photographe, je me suis retrouvé attiré encore et encore par le jaune doré artistique que l’on peut apercevoir dans l’œuvre d’artistes post-impressionnistes tels que Vincent van Gogh. C’est peut-être pourquoi Hoi An au Vietnam, avec ses rizières dorées, bâtiments jaunes et ciels bleus à l’infini, m’a immédiatement donné l’impression d’être à la maison. Ce fut comme m’aventurer dans une peinture des années 1800.

Continuez votre lecture pour en savoir plus sur quelques uns de mes artistes préférés qui ont influencé mon utilisation de la couleur jaune de mes photographies d’art.

La palette couleur des grands artistes

J’ai toujours été attiré par les couleurs et les textures utilisées par les grands artistes. La première fois que je me suis tenu devant une peinture de Van Gogh dans un musée, je me suis rendu compte que je pourrais passer une vie entière à apprendre de son obsession passionnée pour la couleur.

Il existe une magnifique balance entre chaque couleur, du bleu saphir au jaune d’Inde, qui illumine les peintures et crée une certaine intensité et profondeur. Ce jeu de couleurs entre le bleu et le doré se répète de différentes manières dans les œuvres de Van Gogh.

“Il n’existe pas de bleu sans jaune et sans orange.” – Van Gogh

van-gogh-rehahn-yellow-fine-art-photography3

Vincent van Gogh, La Nuit étoilée, 1889

Van Gogh est habituellement considéré comme un peintre post-impressionniste et l’ancêtre de l’expressionnisme. Contrairement aux impressionnistes comme Renoir, Pissarro et Monet, Van Gogh a poussé sa palette de couleurs vers des niveaux presque surréels. Pourtant, il a gardé les scènes et portraits champêtres, sujets de l’impressionnisme classique. Les tons bleu foncé, orange et jaunes étaient largement utilisés dans les peintures de ce grand artiste.

Pissaro Article Yellow Rehahn
Camille Pissaro, The Harvest, 1882

van-gogh-rehahn-yellow-fine-art-photography1

Vincent van Gogh, Harvest in Provence, 1888

L’intensité de ces couleurs crée leur propre vibration, renforçant l’émotion de cette œuvre d’art.

The Fine Art Photographer’s Palette

Vous vous demandez probablement pourquoi, en tant que photographe de styles artistique et documentaire, je suis autant intéressé par les techniques et palettes de couleurs des peintres célèbres. C’est simple.

La photographie et la peinture sont liées depuis l’apparition de l’appareil photo au milieu du 19e siècle. Les peintres utilisent souvent des photographies comme des esquisses à partir desquelles peindre, ajoutant leur propre inspiration à l’œuvre finale. En fait, les photographies sont devenues des modèles qui ne se lassent jamais de poser.

Tandis que la photographie prenait de l’ampleur, les styles artistiques ont également changé, migrant vers le réalisme qui pouvait s’obtenir à l’aide d’un appareil photo. Le fait que les mouvements expressifs et abstraits soient apparus lorsque la photographie gagnait en popularité n’est pas une coïncidence.

Les photographes ont emprunté le chemin opposé. Alors qu’ils étaient initialement limités à la réalité en noir et blanc, ils peuvent désormais pousser la forme de l’art vers la direction qu’ils souhaitent.

Personnellement, je préfère le style et le challenge du fait de rechercher des sujets et arrière-plans dans leur environnement naturel plutôt que de manipuler les clichés sur un ordinateur. C’est pourquoi je qualifie la plupart de mon travail comme une combinaison des styles artistique et documentaire.

“L’art me donne plus de créativité et je peux faire tout ce que je veux avec le cliché. Cependant, j’essaie de montrer autre chose que des formes et des couleurs, des ombres et des lumières dans mes photos. C’est ici que la partie documentaire intervient car elle se concentre davantage sur le message que sur l’esthétique.”– Réhahn

Ma période de portraits pour le Projet Precious Heritage possédait un style bien différent de mes photographies lifestyle actuelles. Pour les scènes de vie, je suis inspiré par la douceur et les scènes champêtres des artistes impressionnistes et la réponse émotionnelle dont je fais preuve lorsque j’observe les couleurs utilisées par certains artistes, telles que les tons jaunes et bleus souvent utilisés dans l’art post-impressionniste.

Par chance, ces couleurs apparaissent comme par magie à Hoi An au Vietnam. Lorsque je conduis ma fille à l’école, je suis entouré par les rizières dorées et le ciel bleu. J’ai souvent l’impression de m’aventurer à travers les « Champs de Blé » de Van Gogh. C’est peut-être en partie la raison pour laquelle je me suis immédiatement senti comme à la maison dans mon pays d’adoption.

van-gogh-yellow-rehahn-fine-art-photography2

Vincent van Gogh, The Harvest, 1888

life-trace-yellow-hoian-rehahn-lifestyle-photo-vietnam

Réhahn, Life Trace, 2021

Peu importe qu’il s’agisse d’un portrait ou d’une photographie scénique, je préfère toujours un arrière-plan sans distraction. Je sais que mon style est inspiré par ce qui m’entoure. Si je vivais dans une grande ville, j’aurais probablement une manière différente de photographier. Dans la campagne du Vietnam, il n’y a rien à changer. Le jaune apparaît dans la nature en étant aussi vif que de la peinture artistique jaune de cadmium. Les scènes sont déjà là. Je dois seulement décider de la manière dont je veux les immortaliser.

Ma période jaune

Ce qui a mené Van Gogh vers sa période jaune est sujet à débat. Certains experts pensent qu’il s’agissait du climat plus ensoleillé du sud de la France et la beauté scénique des environs, d’autres pensent que les médicaments pris par le peintre lui faisaient littéralement voir le monde en jaune. Qu’importe la raison pour laquelle il a choisi cette nuance, les peintures résultant de cette période étaient des succès indéniables.

« Que c’est merveilleux le jaune. C’est la couleur du soleil. » – Vincent van Gogh

Joseph Mallord William Turner était un autre peintre du 19e siècle qui utilisait la gamme des jaunes pour créer un certain effet dans son art. Turner était un peintre romantique britannique mais beaucoup de ses peintures se rapprochent de l’impressionnisme.

Je possède un livre des peintures de Venise de Turner vers lequel je me tourne souvent pour trouver de l’inspiration. Il était reconnu pour ses peintures inondées de tons jaunes qui créaient une impression de lumière du soleil imprégnée de mouvement. Il existe même une teinte de peinture jaune appelée jaune de Turner.

turner-rehahn-fine-art-photography4

Turner, Venice, The Mouth of the Grand Canal, 1840

Lorsque je regarde mes photographies de scènes de vie de la dernière décennie, je remarque que je peux aussi retracer la « période jaune » de mon œuvre artistique à un certain lieu et une certaine date. Des dizaines de mes photos ont commencé à se remplir de nuances citron et cadmium, d’ocre et de doré depuis que j’ai commencé à vivre dans la ville ensoleillée d’Hoi An.

LA VILLE JAUNE D’HOI AN

Je considère Hoi An comme mon studio en plein air. De la manière dont le soleil inonde les étendues d’eau aux couches de peinture dorée effritée sur les murs, la ville change constamment avec la lumière.

Je possède de nombreuses photographies faisant figurer le même arrière-plan jaune simple prises au cours de près d’une décennie.

balance yellow hoian rehahn lifestyle photo vietnam

Réhahn, Balance, 2016

L’une de mes techniques de photo préférées s’appelle « fishing photography ». Je trouve simplement un arrière-plan qui me plaît, par exemple le vieux mur ocre ci-dessus ou le mur doré accentué par des fenêtres bleues ci-dessous, et j’attends qu’un sujet qui m’intéresse passe devant.

Blue-windows-yellow-hoian-rehahn-lifestyle-photograph-vietnam

Réhahn, Blue Windows, 2014

Découvrez en plus sur le fishing photography dans l’article « Hoi An, la Ville Jaune ».

LA SAISONS DE LA RÉCOLTE AU VIETNAM

Mon travail récent se concentrant sur les scènes de la vie champêtre au Vietnam s’aligne avec la saison des récoltes du pays lorsque la terre semble se recouvrir de champs dorés. Comme Van Gogh, Turner et Picasso, je suis animé par les scènes champêtres et la beauté naturelle du monde.

Resting-Gold-yellow-hoian-rehahn-lifestyle-photo-vietnam

Réhahn, Resting Gold, 2021

Dans la photographie « Resting Gold », je me suis concentré sur le contraste entre les tiges de riz jaunes et la chemise bleue de l’agriculteur. Chaque couleur offre quelque chose à l’autre et crée une harmonie qui n’aurait pas été possible sans son contrepoint. Selon moi, les tiges détaillées ressemblent à des couches de peinture appliquées à l’aide d’un couteau à palette pour créer de la texture.

Je photographie uniquement avec de la lumière naturelle, la couleur est donc particulièrement importante pour moi. Je ne peux pas contrôler le soleil mais je peux contrôler l’heure à laquelle je sors avec mon appareil photo. Je sais que la lumière de l’aube créera un effet différent par rapport au milieu de l’après-midi. C’est pourquoi je capture souvent des clichés au petit matin lorsque la lumière de l’aube est à son maximum.

Le jaune est une teinte vers laquelle je reviens encore et encore grâce à la manière dont elle élève le spectateur. Dans un contexte positif, le jaune peut avoir différents sens selon sa nuance et son utilisation. C’est une couleur vivifiante et chaude, communicative et créative. Elle est optimiste sans être trop douce. Pourtant, il existe une humeur maussade dans ses tons plus foncés.

Golden-Fields-yellow-hoian-rehahn-lifestyle-photo-vietnam

Réhahn, Golden Fields, 2020

J’ai pris cette photographie lors de la saison des pluies à Hoi An. Les rizières étaient inondées après une tempête particulièrement intense. Ce pêcheur artisan vietnamien était sorti pour attraper des poissons qui se sont retrouvés dans les champs tandis que le niveau de l’eau montait.

J’étais attiré par la lumière vive qui envahissait les tiges de riz flottantes et le contraste de l’eau ombragée en-dessous.

LE MONDE EN COULEUR

Dans la théorie des couleurs, le jaune, ainsi que le rouge et le bleu, sont les seules couleurs qui ne peuvent pas s’obtenir à partir de la combinaison d’autres couleurs. Ces trois nuances sont littéralement des couleurs dans leur forme la plus pure. René Descartes, le mathématicien, physicien et philosophe français, affirmait que la couleur était plus que visuelle. Elle avait aussi la capacité d’intensifier les émotions et de créer une sensation.

Van-Gogh-Article-Yellow-Rehahn

Vincent Van Gogh, Portrait of Patience Escalier, 1888

Dans ce portrait, Van Gogh a majoritairement utilisé des couleurs primaires et pourtant, les différentes nuances créent de la profondeur, du détail et un équilibre. C’est en partie ce que j’essaie de reproduire à travers mes photos d’art. Partout où je suis, je choisis des couleurs qui créent leur propre lumière, leur profondeur et leur contraste.

Le fait que je préfère avoir une forte couleur primaire qui remplit la plupart de la photographie constitue l’une des signatures de mon travail. Les autres couleurs sont utilisées pour créer une harmonie et un équilibre. Que je travaille avec du jaune, du bleu, du rouge ou un mélange des trois, j’essaie de « rendre hommage » à une couleur principale en créant un équilibre avec une autre.

Par exemple, cette série de photos d’artisans vietnamiens raccommodant des filets de pêche joue avec la balance du spectre des couleurs, ainsi qu’avec l’ombre, la lumière et les formes.

Krishna-rehahn-portraits-photo-india

Réhahn, Krishna III, 2019

« Krishna III » est une autre photographie faisant appel aux règles des tons primaires. Le bleu vif du visage du garçon est mis en valeur par du rouge écarlate et un peu de cuivre. Chaque couleur apporte sa touche au résultat final.

Chaque lieu que je visite lors de mes aventures photographiques possède ses propres teintes. Lorsque je pense aux groupes ethniques du nord du Vietnam, je revois de l’indigo, si intense que cela pourrait être le ciel de la nuit sans étoiles. Cuba possède ses iconiques fleurs rouges et l’Inde regorge de la couleur sacrée orange que l’on retrouve sur les robes des sadhus hindous. Cette diversité est en partie ce que j’aime dans le fait d’être artiste. Chaque couleur apporte du mouvement et du sens à l’endroit.

Cependant, Hoi An et sa myriade de tons jaunes m’attirera toujours. Je trouverai sans cesse quelque chose de nouveau qui attisera ma curiosité tel un éclat de lumière dorée.

yellow-hoian-emblems-rehahn-landscape-photo-vietnam

Réhahn, Hoi An Emblems, 2019

 

Quelques liens pour en savoir plus sur les artistes mentionnés dans cet article :

The Birth of Impressionism
Van Gogh and Yellow
Turner’s Yellow
Camille Pissarro and Impressionism

Vous devriez lire aussi