BIOGRAPHIE

Décrit comme l’artiste qui « saisit l’âme de ses sujets » (Wanderlust Travel Magazine 2018), Réhahn incarne bien plus qu’un homme se tenant derrière l’objectif de son appareil photo dans le seul but d’immortaliser l’instant. Chacun de ses clichés révèle une véritable histoire. Qu’il s’agisse d’un enfant aux yeux d’un bleu surprenant, d’une femme enfilant une aiguille dans un tissu indigo ou d’un homme marchant seul dans une rue entourée de murs peints de couleurs vives, ces photographies incarnent bien plus que la simple illustration d’un instant. Elles consacrent au fond l’aboutissement d’une rencontre. L’expression artistique de Réhahn puise son inspiration dans les histoires personnelles de ses modèles autant que dans sa passion à découvrir leur culture, leur diversité et l’évolution de leurs traditions.

L’alchimie unique de la photographie d’art et du style documentaire de Réhahn donne naissance à des images qui non seulement informent mais surtout fascinent. Cela explique pourquoi ses portraits du Vietnam, de l’Inde et de Cuba sont devenus particulièrement célèbres. Ils entraînent le spectateur sur les chemins de la découverte et l’invitent au partage d’interactions authentiques avec ses sujets au travers de leur quotidien, leur sourire et leur sagesse. Réhahn aborde la photographie comme une opportunité d’approcher les gens, de documenter les événements actuels et de découvrir leurs traditions et leur patrimoine.

L’artiste sillonne le globe avant de s’installer en 2011 dans la ville de Hoi An, au Vietnam. Son premier ouvrage, intitulé « Vietnam, Mosaïque des Contrastes » devient un best seller dès 2014. Suivent alors deux autres ouvrages : « Vietnam, Mosaïque des Contrastes Vol ll » (2015) et « La Collection, Réhahn – 10 ans de photographies » (2017) qui rencontrent là encore un grand succès.

C’est à l’occasion de la Journée Internationale des Femmes organisée en 2016 que son portrait de Madame Xong intègre la collection permanente du Musée des Femmes Vietnamiennes de Hanoi. La couverture médiatique est conséquente : plus d’une soixantaine d’articles paraissent et Réhahn donne une dizaine d’interviews télévisées. Au bout de seulement deux ans, la visibilité de Réhahn dans les grands médias internationaux est telle qu’elle se traduit par la parution de centaines d’articles et entretiens et par de très nombreuses apparitions télévisées.

Le point d’orgue est atteint en 2018 lorsqu’il reçoit les honneurs à l’occasion de la cérémonie officielle du 45ème anniversaire de la relation franco-vietnamienne.

Le Premier Secrétaire du Parti, M. Nguyen Phu Trong, offre en clôture au Président de la République Française, M. Emmanuel Macron, le portrait de Madame Xong.

Les collections de photographies d’art de Réhahn sont exposées dans ses quatre galeries « COULEURS BY RÉHAHN ». Deux d’entre elles se situent dans la vieille ville de Hoi An, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO et les deux autres à Saïgon ; dans la rue historique Dong Khoi et dans l’hôtel Intercontinental.

En plus de ces galeries, Réhahn a ouvert en 2017 le musée PRECIOUS HERITAGE afin de présenter ses portraits photos des différentes ethnies vivant au Vietnam, leurs histoires, leurs tenues traditionnelles, leurs objets d’art et leurs musiques. L’accès à ce musée de 500m2 est totalement gratuit.

Le Projet Precious Heritage

Comment parcourir les provinces du Vietnam sans y découvrir une histoire complexe ? Nous sommes les témoins d’une prodigieuse assimilation des influences riches venues de l’extérieur et de leur expression dans l’architecture et la cuisine. Nous découvrons des traditions et des modes de vie si propres à chaque province.

Lorsque Réhahn se rendit pour la première fois dans les régions montagneuses du nord, près de Sapa, il avait pour projet de prendre des photographies originales de décors en terrasse. Au lieu de cela, il se retrouva rapidement plongé au milieu de la population autochtone. Il rencontra d’abord les communautés des Red Dao et des H’Mong et fut très vite impressionné par leur savoir-faire et la richesse de leur culture. Ses premières photographies prises sur place le motivèrent à approfondir sa connaissance des autres communautés du Vietnam. Il fut surpris de découvrir que bien loin des quelques communautés généralement mentionnées dans les guides touristiques, on recensait en réalité 54 ethnies différentes avec pour nombre d’entre elles peu ou pas d’informations de disponible au public.

Pendant près de neuf ans, de communauté en communauté, photographie après photographie, Réhahn parcourut des centaines de kilomètres à travers le Vietnam et atteignit à l’aide de sa moto des contrées très reculées. Il fut l’un des premiers à découvrir les caractéristiques complexes de ces communautés en terme de diversité et à mesurer l’ampleur de l’ancrage des traditions dans des domaines comme la broderie, la teinture des tissus, la musique et les arts. Le projet « Un Héritage Précieux » fut à l’origine une manière de documenter et partager l’héritage culturel et l’histoire de chacune de ces communautés tout en oeuvrant à la préservation de la richesse des costumes traditionnels.

En août 2019, Réhahn rencontra la communauté des Chut, réalisant ainsi son objectif de documenter les 54 groupes ethniques du Vietnam. Même s’il a fini son projet, Réhahn continue sa mission en recherchant davantage d’informations à propos des sous-groupes non renseignés afin de promouvoir la diversité des identités culturelles des populations du Vietnam.

Les portraits et objets d’héritage peuvent être admirés au musée Precious Heritage à Hoi An ; l’entrée est gratuite au public.

Il est nécessaire de réaliser que le projet ne consiste pas à un exercice purement universitaire dans lequel il ne serait question que de chiffres et d’éléments factuels. Réhahn ne se considère pas ethnologue, il cherche en réalité à s’inscrire dans une démarche vivante et aspire en tant qu’artiste à célébrer la vie des personnes qu’il a l’opportunité de rencontrer. C’est ce qu’il s’emploie également à réaliser lorsqu’il donne vie à une structure unique dans laquelle le visiteur peut découvrir la vie de ses modèles, les photographies et les costumes traditionnels des 54 ethnies.

Chaque voyage est une exploration de la sagesse générationnelle et de la valeur du patrimoine.

Ces groupes dont les cultures sont exceptionnellement contrastées partagent avec Réhahn leurs histoires, leurs traditions, leurs compétences artisanales et leurs sourires. Il réalise avec reconnaissance l’opportunité qui lui est faite de pénétrer la vie des personnes qu’il rencontre même brièvement.

La collection du musée Precious Heritage situé dans la ville antique de Hoi An, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, comprend plus de 100 photographies, 62 costumes traditionnels, à travers 5 salles couvrant une superficie de 500 mètres carrés. La plupart des costumes furent offerts par les chefs de village et permettent au public d’accéder gratuitement au musée, une façon pour Réhahn d’honorer et partager ces cadeaux.

DATES IMPORTANTES:

Janvier 2014

Réhahn publie son premier livre “Vietnam, Mosaic of Contrasts”, une compilation de 150 photographies illustrant la diversité de ce pays. Devenu un best-seller au Vietnam, le livre est vendu dans 29 pays.

 

Octobre 2014

Réhahn capture la photo « Best Friends » où Kim Luan, une fillette M’nông de 6 ans prie face à un éléphant. Grâce à l’agence de presse Caters à New York, la photo est publiée dans plus de 25 pays, faisant la couverture de magazines prestigieux tels que le Condé Nast Traveler, The Times et le National Geographic, pour ne citer qu’eux.

Décembre 2014

Le site internet Bored Panda classe Réhahn 4ème dans le top 10 des meilleurs portraitistes de voyage du monde, aux côtés d’autres photographes de renommée internationale. Cet article est traduit dans plus de 20 langues.

Mai 2015

Les photos « Best Friends » et « Hidden Smile » intègrent la collection du Musée Maison de l’Asie à La Havane, Cuba, à la suite de l’exposition « Valiosa Herencia » (Precious Heritage).

Octobre 2015

La dernière copie de « Best Friends » (1 x 1.50 m) est vendue 17.000$ à un collectionneur d’Amsterdam, devenant ainsi la photographie la plus chère jamais vendue au Vietnam (Forbes Vietnam).

Novembre 2015

Le deuxième volume de “Vietnam, Mosaic of Contrasts” rencontre un grand succès. Plus de 500 copies vendues dans le premier le mois de sa publication.

Janvier 2016

Réhahn est classé 2ème photographe Français le plus populaire sur le web. (www.xxlpix.net)

Mars 2016

La photo “Hidden Smile” (Le sourire caché) entre officiellement dans la collection permanente du Musée des Femmes Vietnamiennes, à Hanoi, en présence de Madame Xong, la vielle dame de 78 ans de la photo.

Juin 2016

L’émission-télé de voyages « Echappées Belles » (France 5) suit Réhahn dans ses voyages et révèle son travail au public français.

janvier 2017

Ouverture du Musée-Galerie Precious Heritage, à Hoi An, au centre du Vietnam où sont exposés plus de 100 photos du Vietnam et de sa diversité ethnique, et plus de 62 costumes traditionnels originaux.

Décembre 2017

Louis Vuitton a acquis 3 photos originales en édition limitée pour sa boutique d’Ho Chi Minh.

Mars 2018

Réhahn se voit décerner le Trophée des Français de l’étranger 2018 par le site d’information Français “lepetitjournal.com. Réhahn reçoit le trophée au Quai d’Orsay à Paris entouré de 300 dignitaires Français et M. Nguyen Thiep, Ambassadeur du Vietnam.

Mars 2018

Le président Français Emmanuel Macron reçoit le portrait de Madame Xong, intitulé « Hidden Smile », par le Premier Secrétaire du Parti Vietnamien, M. Nguyen Phu Trong, devenu depuis Président du Vietnam, afin de commémorer 45 ans d’amitié franco-vietnamienne.

Août 2019

En rencontrant et en documentant la dernière des 54 ethnies officiellement reconnues au Vietnam, l’artiste atteint l’objectif premier du projet Precious Heritage.

Sign up for ous newsletter